Les mystères du Parc

Cet article pourrait être classé dans la catégorie « activités paranormales »  du blog.

Merci de bien vouloir me rassurer si vous êtes vous aussi témoin des scènes qui vont suivre, je vous proposerai ensuite que l’on monte une association de défense des mamans abusées du parc (ADMAP).

Hibou et moi nous promenions gaiement dans la rue avec un objectif en tête : Le parc.
Tout insouciants, avec notre sac de jeux de sable sur le dos, nous allions gaiement, à dos de draisienne jusqu’au bac à sable.

On s’installe tranquillement, je m’assieds et prends même la liberté de retirer mes petites sandales afin de planter mes petits pieds dans le sable doux.
Fiston s’assied à coté de moi et fait de même, mode « vacanciers staïle ». et déballe ses précieux seau, pelle, râteau et surtout, les indémodables camion-benne et tractopelle, afin de nous mettre en quête de la construction de la reproduction taille réelle (ou presque) de la grande muraille de Chine.

 

Moments complices, mon fils rit, saute, la joie de vivre et l’insouciance de notre jeunesse nous emporte dans ce lieu de perdition.

 

Soudain, 1 individu s’avance.

Suivi de 2 autres.

Puis d’un autre groupe de 3 autres individus.
Ce sont des enfants, je pense, mais leur démarche est zombiesque.

Ils ont le regard dans le vide, scrutent le sable, l’air envieux, la bave au menton.

Nous sommes crédules et naïfs et nous laissons faire. Mais voilà que ces enfants-zombies s’emparent de tous nos jouets!

Et la politesse ne fait rien, en fait, on dirait qu’ils ont perdu l’usage de leurs oreilles. Ils semblent ne pas parler non plus.

 

Pourtant, mon fils demande à certains plusieurs fois « comment tu t’appelles ? » afin de tenter une tactique d’approche pacifiste (Bien tenté mon fils, je n’y avais pas pensé!)

Je jette un oeil à l’horizon, mais rien. Pas un adulte en vue. Personne pour me venir en aide!

 

Hibou commençant à ne plus apprécier de se faire « emprunter » son tractopelle, se transforme, lui aussi!

Il crie, il tente la manière forte pour récupérer son butin, arrache des mains!

Il est de mon devoir d’intervenir. Alors je tente une nouvelle approche

« Je propose que tout le monde joue ensemble à construire un immense château, Haha, comme il va être beau! »

Mais toujours aucune réponse. Certains commencent à se jeter les jouets, d’autres se barrent avec, sans même un regard.

 

Sentant le regard désapprobateur et triste du Hibou, j’emploie la manière forte, ma dernière carte à jouer, mon coup de bluff :

On doit rentrer à la maison chéri, désolée les enfants, il faut me rendre les jouets, nous partons ! (sur un air chantant)

Après quelques minutes de négociations pour certains, nous récupérons notre trésor. Rentrons à la maison, quelque peu agacés, et finirons notre beau château dans notre tout petit bac, à la maison.

 

Ceci est bien évidemment traité sur le ton de l’humour.
Cependant, parents qui, peut être, tombez sur cet article :
Au parc, ce n’est pas aux parents des autres de s’occuper de vos enfants.
Au parc, il est bon d’être près d’eux, de les accompagner dans leurs jeux, dans leurs interactions sociales aussi.
Je suis totalement pour le partage, pour le « jouer ensemble ». Quels bons moments pour un enfant, d’en rencontrer d’autres, d’inventer de nouveaux jeux, de se nourrir des apprentissages des uns et des autres.
mais alors, 2 fois sur 3, j’ai l’impression de me transformer en nounou. (à ce sujet, une mère, après que je me sois occupée de sa fille pendant quasi 1h pendant qu’elle téléphonait sur son banc au loin, m’a même… remerciée de m’être occupée de sa fille. Au moins, elle est honnête et reconnaissante, me direz-vous.)
Consolant les enfants qui se font mal, faisant la conversation aux plus grands qui ont envie de parler. Prêtant les jouets que l’on a pensé a emporter, quitte à ne jamais les revoir, les enfants, se contentant de se servir et aller jouer plus loin, sans aucune remarque de leurs parents (qui surveillent au final assez rarement).
Et hier, j’ai été très blessée de rentrer avec un petit bonhomme bien triste et furieux qu’on l’ait empêché de jouer.
Certains me diront d’arrêter de prêter sauf que je pense que l’on peut aussi apprécier jouer tous ensemble et tous se respecter, à condition… que le parent soit présent et montre l’exemple…

Guili Lapin!

Encore un coup de coeur pour 2 livres dont le 2eme est la suite du 1er.
Ces 2 livres font partie de mon TOP 10 de mes livres pour enfants préférés!

Ce ne sont pas des dessins, mais des photos, de décors réels (Brooklyn). Seuls les personnages sont dessinés.

DSC_9966

1. Guili Lapin, un conte moral – Mo Willems

Un merci à ma super copine Laure, qui a offert ce joli livre à mon Hibou, me permettant de découvrir sa suite 😉

DSC_9970

Le 1er tome raconte l’histoire d’une petite fille, Trixie, qui ne sait pas encore parler. Elle se rend à la laverie avec son papa et un drame arrive. Elle a perdu son Guili Lapin!
Comment se faire comprendre quand on ne sait pas encore parler ?

DSC_9972

 

2. L’autre Guili Lapin, Histoire d’une erreur sur la personne – Mo Willems

DSC_9973

Trixie sait maintenant bien parler. Elle va même à l’école maintenant! Toute fière, elle veut présenter Guili Lapin a ses amis quand elle se rend compte qu’une autre petite fille a exactement le même doudou, qu’elles vont malheureusement intervertir au cours de la journée…

DSC_9974

J’aime beaucoup le mélange photos-dessins. Les personnages, leurs regards surtout, sont très expressifs.

Des histoires autobiographiques, Trixie existe vraiment, elle est la fille de l’auteur du livre :)

la tente de plage customisée!

Chez les Hibou, on adore aller à la plage.

Gros soucis, je fuis comme la peste le soleil. Pour mon Hibou bien sur, mais aussi pour moi car je suis un peu « Madame coup de soleil ». La nana qui met le nez dehors 2mn et qui revient rouge comme une écrevisse.

Alors on est pas mal équipés entre :

  • ne pas s’exposer aux heures critiques
  • chapeau (et même casquette anti UV)
  • T shirt anti-UV
  • Crème solaire (avec filtre minéral et indice 50)
  • tente de plage. (de « randonnée » plus précisément)

La tente de plage, c’est ça : 14€ chez décathlon.

tente-decat

 

Sauf que… concrètement, vous avez déjà vu un gamin jouer sous la tente, tranquillou alors qu’elle est bâchée et qu’il y a du sable à perte de vue ?
En tout cas, le mien, il en a un peu rien a faire de sa cabane, vu qu’il ne peut rien y faire dedans.

En plus, en vérité, la tente ne fait pas vraiment beaucoup d’ombre, enfin, sauf à l’intérieur.

Donc, j’ai découpé la bâche.
J’ai laissé une marge, sur conseil d’amies couturières ( 😉 ) pour garder une tension entre les 2 piquets de devant.

Voilà le résultat une fois installée sur la plage :)

IMG_4130-e1438349728986

Je ne vais pas promettre qu’il y joue pendant tout le temps ou nous sommes à la plage mais je trouve que c’est un bon compromis. On va mettre les pieds dans l’eau, on se promène, on se crème, on oublie pas les chapeaux et t-shirts et on fait aussi des petites pauses sous la tente. Idéal aussi en cas de sieste car l’autre avantage d’avoir coupé la bâche c’est que l’air circule sous la tente :)

 

Jeux d’eau – 2eme partie

Hier, j’allais re-proposer encore une fois mes petites tasses avec l’eau colorée, suite à la demande de mon Hibou.

Sauf qu’au bout de 30 secondes, il avait déjà mélangé tous les contenus et ne semblait pas intéressé par l’expérience aujourd’hui. Il semblait avoir plus envie de s’amuser a verser/transvaser.

J’ai donc mis un scotch coloré autour des verres à différentes hauteurs en lui proposant de verser de l’eau sans dépasser le trait.

DSC_9829

Jusqu’a maintenant, il versait sans vraiment regarder, donc en versant tout le contenu, quitte à ce que cela déborde.
Au final, grand succès, il tentait de tenir son petit pichet bien consciencieusement, prenait le temps de verser pour s’arrêter à temps et quand le liquide dépassait du trait, il prenait le temps de verser le trop plein dans son pichet!

DSC_9833

Voilà encore une variante possible d’une activité très interessante et qui ne coute absolument pas un sou :)

L’eau et les couleurs

Chez les Hibou, on adore les activités qui coutent pas cher.

Mais surtout celles avec lesquelles on peut jouer des heures durant!

Depuis « toujours », nous faisons pas mal de bacs sensoriels en tout genre. (Je ferai un article sur le sujet bientôt).

En ce moment, on fait pas mal d’activités d’eau, vu que la météo s’y prête bien.

DSC_9116

J’aime bien changer les contenants, ou les ustensiles pour aider au transvasement : verres, petit pichet, pipettes, cuillères, entonnoirs, …

Par contre, je ne change jamais les contenus. Je pars toujours des 3 couleurs de base (rouge, bleu et jaune).

DSC_9705

Quand Hibou fait une activité, je n’aime pas trop la diriger. Je préfère le laisser gérer seul, décider seul de la tournure de l’activité.

Cependant, hier j’ai tenté une autre approche. J’ai pris de plus petits contenants et les ai proposé 2 par 2, pour lui montrer un peu mieux les couleurs que l’on pouvait obtenir!

DSC_9796

L’autre avantage c’est qu’il est plus facile de doser avec de petites quantités.
Il a utilisé la pipette à chaque fois, ce qui permettait d’être plus précis dans le dosage des quantités et de voir les variations de couleurs à chaque ajout de liquide, passant du vert foncé au vert clair, du rouge au orange, etc…

DSC_9799J’adore voir l’évolution de ces activités, l’évolution de sa motricité fine aussi. Il sait maintenant se servir des pipettes à la perfection, attendant qu’elles soient bien remplies lorsqu’elles sont plongées dans le liquide, et verser dans le contenant sans déborder! (ou presque 😉 )

 

 

Des cartes et des « zazimaux »

Activité proposée depuis quelques temps mais que l’on complique au fur et à mesure de nos trouvailles de petites figurines animalières!

DSC_9804

2 outils pour cette activité :

des cartes d’animaux : ici j’ai trouvé des images sur google et les ai fait imprimer sur un site de photos qui me proposait 50 tirages gratuits. Je n’ai ainsi payé que les frais de port et suis très satisfaite de la qualité photo que je n’aurais pas pu retrouver avec une imprimante classique.

Derrière chaque photo, j’ai écris le nom de chaque animal, en majuscule et en écriture cursive.

DSC_9102

 

des « z’azimaux » : je recommande principalement les schleich et les papo (les 2 marques sont équivalentes question qualité, détails, etc…)

Un poil cher à l’achat (compter 5€ pour les plus petites et parfois plus de 10 pour les plus grosses, quoique facilement trouvables en occasion (brocantes, lbc)

C’est notre cas, gros lot acheté via lbc et elles furent tout de suite un succès!

DSC_9813

 

Notre selection de l’été!

L’été est déjà bien entamé.
Mais dans la famille Hibou, il y a une chose qu’on adore : partir en vacances en décalé.

Nous ne partirons que fin aout et je suis déjà en préparation de tout un tas d’activités, notamment pour le trajet puisque nous   passerons quasi toute la journée dans le train à l’aller comme au retour. Je vous parlerai prochainement de mes trouvailles!

En parallèle, on a agrémenté notre bibliothèque de quelques livres qui sentent bon la plage et le soleil!

DSC_9563

1. « Le livre de l’été » Rotraut Susanne Berner

Incontournable! J’avais déjà acheté à mon Hibou la version « printemps« . Il est FAN FAN FAN. On peut passer des heures sur ce livre!

IMG_3906
Chaque page représente un bout de rue, des scènes de vie de dizaines de personnages. On les suit dans leur vie quotidienne avec pas mal de petites surprises et de détails très amusants.
Le livre de l’été est donc sa suite. On retrouve les mêmes personnages, on apprend leurs prénoms au fil des « tomes » et on continue à en apprendre davantage sur eux et leur environnement!

La ville change en fonction des saisons, les arbres se remplissent de cerises et autres fruits, les fleurs poussent, des immeubles se construisent, etc…

Avec 2 tomes, nous nous amusons bien souvent à les ouvrir ensemble à la même page pour les comparer.

DSC_9562

 

Je trouve que ces livres sont d’excellents imagiers. Mon fils demandant sans arrêt « c’est quoi ça ? »

Ce mois ci, on intégrera le 3eme tome : le livre de la nuit qui montre donc une nuit d’été dans cette bien jolie et bien paisible ville.

Seul bémol : j’aurais apprécié qu’il n’y ait pas de personnages qui fument. Ils sont peu représentés, heureusement.

A savoir : le 1er tome est « le livre de l’hiver ».

Je recommande à partir de 2 ans. Peut être même un peu avant. Ce livre peut très bien faire office d’imagier. Par contre il est très complet, certains détails petits, il faut avoir l’oeil!

2. « Bloub, Bloub, Bloub » Yuichi Kasano

Un fils et son papa partent se baigner dans la mer, bouée sur le bras et font quelques rencontres surprenantes.

DSC_0289

DSC_0290

Les dessins sont simples et travaillés. Les couleurs qui rappellent la mer et le soleil a chaque page, c’est frais, c’est mignon.

Le hibou aussi est fan (tant mieux, c’était pour lui, à la base 😀 )

Il aime beaucoup les répétitions « bloub bloub bloub » et la fin assez rigolote!

Je recommande à partir de 2 ans.

3. « La vague » de Suzy Lee

Petit livre sans texte plein de douceur et de poésie!

DSC_0295

Une petite fille découvre la mer. Elle hésite à poser le pied dedans. Pour finir trempée par cette énorme vague venue la narguer.

DSC_0297DSC_0299

Au fil de ces illustrations, on a l’impression que la mer joue avec cette petite fille. Toutes 2 communiquent, leur joie, leur naïveté, leur bonheur de vivre.

Les dessins sont magnifiques, on peut y voir les coups de crayon. C’est très minimaliste. Il n’y a qu’une seule couleur présente en plus du noir et blanc : le bleu de la mer et du ciel qui s’éclaircit.

Un énorme coup de coeur. Merci à papa Hibou pour la découverte :)

Je recommande à partir de 2 ans.

(photos à venir)

1 2